Les camions d'avant

Forum reservé a tous les passioné de camions anciens (du début a 1995)


    Berliet (Part 1 :les origines)

    Partagez
    avatar
    crazy jack
    Admin

    Messages : 102
    Date d'inscription : 11/01/2014
    Age : 45
    Localisation : Jodoigne

    Berliet (Part 1 :les origines)

    Message par crazy jack le Dim 12 Jan - 3:38

    Les origines
    Marius Berliet (1866 - 1949), fils de tisserand lyonnais, construit son premier moteur et le monte sur sa première voiture en 1895, à l'aide de trois compagnons dans un atelier de 90 m2 situé à La Croix-Rousse2 . Les voitures monocylindre seront suivies en 1900 par des modèles bicylindres.
    En 1902, Berliet reprend l'activité du constructeur lyonnais Audibert et Lavirotte3 et commence la construction de modèles à quatre cylindres dotés de radiateurs en nid d'abeille et basés sur des cadres en acier en remplacement du traditionnel bois.
    En 1904-1906, la société American Locomotive Motor Car Company qui fabrique des locomotives, souhaite développer des automobiles et propose à Berliet d'acheter la licence de construction d'un modèle de course vainqueur de la Targa Bologna2. En souvenir du prix payé, ce qui permet d'installer une première usine à Monplaisir, le logo de la marque devient une locomotive américaine stylisée4. Les royalties vont permettre de financer le développement de l'entreprise5.
    En 1906, Berliet lance son premier autobus2.
    Avant la Première Guerre mondiale, la marque offre une gamme de voitures de 8 ch à 60 ch : la plupart sont équipées de moteurs à quatre cylindres (2 412 cm3 et 4 398 cm3) mais une version six cylindres de 9 500 cm3 est également proposée.
    En 1909, il existe huit succursales ou dépôts et quarante-deux agents en France et Algérie3.
    En 1910, l'usine de Monplaisir fabrique le premier camion Berliet2. Le type M est un camion à cabine avancée avec un moteur à essence à 4 cylindres, une transmission par chaîne et d'un poids total en charge (P.T.C.) de 3,5 tonnes (charge utile de 2 tonnes).


    Berliet CBA de 1914.
    De 1910 à 1912, une automobile 12 ch de 1 539 cm3 est produite. À partir de 1912, les versions six cylindres ne sont plus proposées que sur commandes spéciales. C'est également en 1912 qu'une voiture Berliet gagne la seconde édition du rallye de Monte-Carlo ce qui accroit la renommée de la marque lyonnaise5. Cette même année, il envoie quelques ingénieurs visiter les usines Ford aux États-Unis5 et à leur retour va appliquer pour sa production l'organisation scientifique du travail5 et un des premiers en France à l'appliquer5. Nombre limité de modèle, pièces interchangeables, conformité de l'usinage de ces dernières, division du travail5.
    En 1913, la production monte à 3 500 véhicules et en 1914, les deux tiers des camions produits en France le sont par Berliet5 dont le chiffre d'affaires est alors de 29 millions de francs-or5. Depuis sa création, sa croissance est en moyenne de 26% par an5 et sa marge est proche de 24% sur les six dernières années5. En 1914, la moitié de la production est alors exportée5

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    source Wikipédia


    _________________
    La route ......toujours la route .... lol!
    avatar
    crazy jack
    Admin

    Messages : 102
    Date d'inscription : 11/01/2014
    Age : 45
    Localisation : Jodoigne

    Berliet (Part 2 :Premiere guerre mondial)

    Message par crazy jack le Dim 12 Jan - 6:17

    Première Guerre mondiale
    La Première Guerre mondiale va faire prendre à l'entreprise une nouvelle dimension5 avec un accroissement massif de la demande. Berliet, comme Renault ou Latil, produit des camions pour l'armée française. Ces commandes militaires vont entrainer chez Berliet un travail à la chaîne très poussé et surtout l'acquisition de nouvelles machines que cette production de masse permet de rentabiliser5.
    En 1915, un terrain de 400 hectares d'un seul tenant est acheté à Vénissieux et Saint-Priest pour ériger l'usine principale2.
    Le CBA est le camion emblématique de la Voie sacrée qui assure les liaisons jusqu'au front lors de la bataille de Verdun2.
    Lancé en 1914, le CBA de 4/5 tonnes de P.T.C. à cabine normale et à transmission par chaîne, qui est commandé à 25 000 exemplaires par l'armée française6, est produit jusqu'en 1932. En 1916, 40 camions sortent quotidiennement des usines. Berliet fabrique aussi des obus et 1 000 chars d'assaut sous licence Renault. L'effectif de l'usine atteint les 3 150 personnes.
    En 1917, la Société anonyme des Automobiles Marius Berliet est constituée2 et le chiffre d'affaires de l'entreprise a été multiplié par quatre depuis le début du conflit5

    Source Wikipédia


    _________________
    La route ......toujours la route .... lol!
    avatar
    crazy jack
    Admin

    Messages : 102
    Date d'inscription : 11/01/2014
    Age : 45
    Localisation : Jodoigne

    Berliet (Part 3 :Des difficultés de l'entre-deux-guerres)

    Message par crazy jack le Dim 12 Jan - 6:18

    Des difficultés de l'entre-deux-guerres
    Après guerre, les infrastructures sont trop importantes5 même si Berliet a réorienté une partie de sa production vers l'automobile. Mais la production diminue de moitié5.
    Des automobiles de 12 CV (2 613 cm3), de 15 CV (3 308 cm3) et de 22 CV (4 398 cm3) sont produites. Le modèle VB était une copie conforme de la Dodge et devait sortir au rythme de 100 véhicules/jour. En conséquence, Berliet connaît des difficultés financières et les pertes atteignent 55 millions de francs5 menaçant l'entreprise de disparaitre5. Elle est placée temporairement sous administration judiciaire en 1921. Marius Berliet qui possède alors 88% des actions ne peut régler les dettes et la société passe sous le contrôle des banques5. Marius Berliet ne reprendra le plein contrôle de son entreprise qu'en 1929 après l'apuration des dettes5, aidé en cela par la forte croissance entre 1922 et 1929, croissance qui retrouve son niveau d'avant-guerre, autour de 25% par an5.


    Cabriolet Berliet VIRP de 1936.
    En 1923, apparaît le camion LH. Au Salon de Paris, une nouvelle voiture 7 CV (1 159 cm3) est présentée. En 1924, les utilitaires VFA et VHA s'ajoutent. En 1926, de nouveaux moteurs six-cylindres sont montés sur les automobiles tandis que les camions à transmission classique de la série GD débutent. Comme les autres constructeurs à l'époque, Berliet se lance dans les premières missions sahariennes automobiles2.
    À partir de 1925, la marque fabrique ses propres carrosseries3.
    En 1930, le moteur diesel est expérimenté sur le CBA puis monté en série sur le GD2 en 1931.
    À partir de 1933, seules des voitures à 4 cylindres (1 600 et 2 000 cm3) sont produites.
    Fin 1936, l'autocar PCK est lancé.


    Berliet 11CV "Dauphine" de 1937.


    Berliet Dauphine de 1939.
    La dernière voiture particulière de la marque est le modèle Dauphine motorisée par un deux litres et empruntant, que pour 1939, des éléments de carrosserie à la Peugeot 402 B. La Dauphine est fabriquée à moins de 200 exemplaires à partir de janvier 1939 jusqu'à la veille de la guerre.
    La gamme des camions se compose des camions VDC, GDR, GDM et GPM

    Source Wikipédia


    _________________
    La route ......toujours la route .... lol!

    Contenu sponsorisé

    Re: Berliet (Part 1 :les origines)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 23:56